Google Art Project

27 Mar

Ce site est lancé par Google en février 2011. Il permet, en autre, de visiter certains musées virtuellement et d’apprécier des œuvres grâce à des images en très haute résolution. 385 salles de  17 des plus prestigieux musées du monde ont été numérisées et mises en ligne sur  http://www.googleartproject.com. Dès la première page du site, on découvre comment s’organise la recherche d’œuvre et la visite des salles disponibles. L’arrière plan est composé d’une œuvre comprise dans la sélection du Google Art Project . Le zoom est si important, qu’il est impossible de reconnaître la toile présentée. La précision de la photographie est étonnante; apparaissent les craquelures, les décollements de peintures, la détérioration des couleurs… Toutes ces choses que l’œil du visiteur du musée réel, n’aurait pu voir. Un carré de couleur gris anthracite se détache plus ou moins, suivant l’œuvre sélectionné. Par cette interface , on sélectionne le musée par lequel on souhaite commencer sa recherche. Par chance, la National Gallery ( lieu où se trouvent les œuvres étudiées sur ce site) se trouve dans les musées ayant collaboré avec Google pour ce projet. A partir de là, deux possibilités s’offrent à nous : rechercher une œuvre précise ou visiter certaines salles du musée grâce à un système de rotation de 360°.

 La première recherche se fait par View Artwork. Les œuvres y sont rangées par ordre alphabétique des noms d’artistes. Chaque œuvre possède une page propre où sont présents une image d’une extrême qualité (où le zoom maximum vous permet de voir la facture de la toile) mais également des informations sur la peinture. En effet, sur la droite se trouve un onglet (« i) où s’affichent ces informations indispensables pour connaître et comprendre une œuvre. Sont souvent présentes des données sur l’artiste (où pour plus d’informations, des liens vers le site du musée dans lequel se trouve la toile ou vers Google Scholar sont mis à disposition), les commanditaires et l’histoire de l’œuvre. Dans cette même partie de la page, on peut avoir un aperçu d’autres œuvres réalisées par l’artiste. Il est dommage de ne pas avoir un lien qui amène directement dans la salle dans laquelle se trouve l’œuvre (dans la mesure du possible). Effectivement, en cliquant sur « visite guidée », le site nous envoie (seulement) vers deux vidéos qui nous expliquent comment fonctionne le site.

 La seconde recherche se nomme « Explore the Museum ». Le jeux de souris pour se déplacer dans les différentes salles n’est pas des plus simple. La qualité des images est bien moindre que celle proposée dans View Artwork. Les toiles non traitées individuellement sur le site ne sont disponibles que pixelisées. Néanmoins, grâce à des liens (présent sur quelques toiles), on peut avoir accès directement à View Artwork pour obtenir une qualité optimale de l’image. Un onglet «i nous montre un plan des salles visitables avec la description de leur contenu, un autre, où se trouve le musée sur une carte de Google Maps, et enfin un dernier « sous onglet » nous propose de voir tous les œuvres du musée disponibles sur Google Art Project (rangées par ordre alphabétique des noms des artistes).

Le site est, à la fois, simple et complexe à utiliser. Le projet de base du Google Art Project est avant gardiste, il propose à n’importe quel internaute de se balader gratuitement dans des musées présents partout dans le monde! De plus la qualité des images proposées dans l’interface View Artwork est extraordinaire et grandement appréciable. Néanmoins les images fournies pour les visites guidées des (peu de) salles visitables donnent des allures d’inachevés au site. Des questions sur le droit d’auteur des images fournies par le site ont aussi été soulevées et remettraient en question le bien fondé du site. Personnellement, je comprends que Google ne souhaite pas faciliter la diffusion des images exclusivement disponibles par son site. En effet, c’est bien la société qui a financé le projet, et de ce fait, nous devrions nous estimer heureux d’avoir accès à ce site unique aussi facilement. Pour plus d’informations, le site internet du journal Libération propose une analyse sur la nature plus ou moins bonne du site.

 http://www.ecrans.fr/Google-Art-Project-un-musee-pas-si,11950.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :