Le petit Palais

31 Mar

 

L’article qui suit portera sur le site du Petit Palais, http://www.petitpalais.paris.fr/.

 Le petit Palais est un musée des beaux-arts qui a ouvert ses portes en 1902 lors d’une exposition universelle. Il fait parti des douze monuments-musées appartenant à la mairie de Paris.

La page d’accueil présente en arrière plan une photographie des jardins visitables de la cour intérieure du petit Palais. Le site est disponible en deux langues : français et anglais. Seulement, lors de mes connections, j’ai pu constater quelques problèmes techniques, notamment au niveau de la langue dans laquelle se présente le site : une fois en anglais, puis en français, et même en sélectionnant volontairement une langue, celle-ci ne reste pas nécessairement. Au sommet de cette page, on trouve les catégories pertinentes que chaque site muséal devrait avoir telles que Expositions, Collections, Activités et Votre visite. Au centre de la page d’accueil du site, des liens nous dirigent vers les expositions temporaires, les activités proposées par le musée sont mises à disposition. Sur la gauche du site, sont présentées les données caractérisant le musée, utiles pour les visiteurs. A coté de la sélection des langues, il y a une barre de recherche. Ce site semble rassembler toutes les caractéristiques pour faciliter notre étude : trouver des œuvres en lien avec le Jugement de Pâris. Quoi de mieux pour commencer une recherche, qu’une barre «de recherche»! En tapant les mots clés de notre étude, le site annonce qu’il n ‘y aucun résultat concernant le Jugement de Paris. Or, je sais qu’il y a au moins deux objets présents à ce sujet dans les collections du musée… Cette interaction ne semble donc pas fonctionner correctement.

Persévérons. Tentons une approche différente en espérant ainsi de débusquer l’information que DOIT contenir le site. D’après mes souvenirs, les objets se trouvent dans les collections permanentes du musée. Le site a classé ses œuvres d’art par époque. Cette démarche ne me parait pas pertinente. En effet, comment faire si l’époque ou la période dans laquelle se situe l’artiste ou l’œuvre que l’on cherche nous est inconnue? Le visiteur n’a d’autre choix que de consulter tous les périodes proposées. De quoi allonger largement le temps de notre recherche… Une série de vignettes présente les objets se trouvant dans la période sélectionnée. Cette interaction est intéressante car elle nous permet de retrouver un objet dont on ne se souviendrait que de l’apparence. Dans chaque période, les œuvres sont classées selon leur support matériel (céramique, argenterie, sculpture, verre…). Quelques clic plus tard,  je retrouve le premier objet en lien avec le thème du Jugement de Pâris : un plat en faïence réalisé par l’atelier de Maestro Gorgio Andreoli. Un texte propre à l’objet, comprend les descriptions matérielles et iconographiques de celui-ci. Cependant, on note qu’il n’y aucune information sur l’auteur, à l’exception de son origine italienne. On remarque également la présence d’une photographie de l’objet. Toutefois, seule une image frontale du plat est mise en ligne. Ce qui est dommage car de ce point de vue, on ne peut réellement se rendre compte de la forme de l’assiette ou même savoir si le dessous a lui aussi été manipulé. Néanmoins, un zoom de l’objet est possible. Le second objet concernant le jugement de Pâris se trouve dans la catégorie Art Graphique. C’est une gravure de Marc Antoine Raimondi appelée Le jugement de Pâris, d’après Raphaël. On se rend compte qu’aucune approche matérielle ou iconographique de l’œuvre n’est proposée, n’est présente que la fiche technique de cette gravure. A l’instar de l’objet précédent, une seule image est disponible. Celle ci, malgré un zoom, est d’une qualité médiocre.

Notre analyse se termine et pourtant nous n’avons que très peu d’informations sur les objets que nous recherchions. Ainsi, le site n’a pas réellement remplis (au mieux) sa tache de documentation en ligne. 

Pour conclure, le Petit Palais qui est pourtant un musée de renommée, n’a pas un site internet en conséquent. Les recherches sont difficiles à effectuées et les données disponibles en ligne sont insuffisantes comparées à d’autres sites internet. Les absences d’informations sur l’auteur ou sur l’historique de l’œuvre, d’une image de qualité portent largement préjudice au site.

Avant de quitter le site du Petit Palais, accédez à la page d’accueil et saisissez dans le champ nommé Recherche, l’exposition en cours (actuellement « Le titan à l’œuvre ») puis cliquez sur la petite loupe attenante à ce champ. On pourrait penser que la recherche est opportune…. eh bien non ! La recherche ne retourne rien, rien que des conseils sur la méthodologie à appliquer pour la recherche. C’est de la recherche inversée peut-être, nous devons penser comme le programme de recherche pense….. Le progrès fait rage, le futur ne manque pas d’avenir (Philippe Meyer).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :