Le Prado, Madrid

20 Avr

Cet article portera sur le site du Musée du Prado : http://www.museodelprado.es/en

               Le musée du Prado est ouvert aux visiteurs depuis Novembre 1819. C’est un des musées espagnols les plus connus au monde car il regroupe des centaines d’œuvres, dont certains chefs d’œuvres de l’Histoire. Une page sur le site est consacrée à l’historique du musée et nomme les œuvres les plus célèbres (en cliquant sur « institution » puis sur « History of the Museum »). Sur cette même page, on peut trouver l’objectif, et ce que comprend l’ensemble du musée.

               La page d’accueil du site est dans les tons gris/blanc; seules les œuvres sont en couleurs. Cette technique est astucieuse car elle permet de mettre en valeur les œuvres affichées. De ce fait, les expositions à venir, Murillo et Justino de Neve-The Art of Friendship et Late Raphael, nous sautent aux yeux. Juste en dessous de cette intéraction, on trouve les expositions actuelles. Il n’y a que ces quatre choses qui nous sont présentées en image sur cette page. Ceci nous permet de voir un coup d’œil les actualités du Musée.
En haut, à droite, deux langues sont disponibles pour la lecture de ce site : espagnol ou anglais. A gauche des événements actuels du Prado sont proposés avec des liens vers la collection, les expositions, l’enseignement (mis à disposition par le musée), tout ce qui concerne la recherche, la conservation et la restauration et enfin un onglet «pradomedia ». La présentation est vraiment des plus simple et claire. Chaque lien nous dirige vers une page où sont regroupés les sujets les plus pertinents de la catégorie – ainsi pour exhibitions, on trouve les expositions actuelles, celles à venir ainsi que passées.
En approfondissant notre visite grâce à l’onglet « The Collection », on a accès à différentes sous-parties que l’on peut retrouver dans la colonne de gauche du site. L’un d’eux concerne la recherche d’œuvre dans une barre de recherche par artiste ou par titre de l’œuvre, un autre porte sur « comment organiser une visite de une à trois heures », ou d’autres sur le support des œuvres… Je trouve l’onglet « what to see » vraiment intéressant et innovant. Grâce à lui, suivant le temps dont on dispose, un trajet passant par les œuvres incontournables est directement agencé par le musée. Quel gain de temps pour les visiteurs qui peuvent ainsi prévoir leur visite grâce aux informations présentes dans la colonne de droite. « Votre visite » est traduit en 12 langues ! Cette démarche est, elle aussi, à l’honneur du site. Peu d’entre eux mettre à disposition d’autres langues que la maternelle du pays et de l’anglais. Ici, même si tout le site n’est pas traduit, on note la présence d’informations en une autre langue que l’espagnol ou l’anglais. Dans cette même colonne, on trouve tout ce qui peut rattacher le visiteur au musée : les liens Rss, les « amis du Musée »…

                Commençons notre recherche sur le Jugement de Pâris. On peut utiliser les champs permettant la recherche mis à notre disposition que ce soit sur la page d’accueil du site, dans « The Collection » ou dans « Online Gallery ». Pour utiliser cette fonctionnalité on saisit dans ce zone le nom de l’artiste ou le titre de l’œuvre que l’on recherche. Ne connaissant pas le nom d’un artiste ayant traité du Jugement de Paris et exposé au Prado, il est plus judicieux de passer par le titre de l’œuvre qu’on ne saurait oublier. La recherche de « Judgement of Paris » retourne deux résultats, deux concernant Pierre Paul Rubens! Ces résultats comportent les informations essentielles pour identifier une œuvre; c’est à dire son titre, son artiste, ses dimensions, sa datation et la salle où elle se trouve dans le musée. De plus on note la présence d’une image de l’œuvre, qui, même en petit format permet de la reconnaître. Les deux toiles ont une page sur le site qui leur est propre. Sur celle-ci, on a toutes les informations qu’un musée se doit de transmettre (si les informations sont connues, bien entendu) et aussi présent un court texte sur le mythe traité dans le tableau. A la fin des deux pages des œuvres, il y a des liens vers une carte pour localiser le tableau dans le musée, plan qui s’affiche sur cette même page, mais également un lien vers différentes vidéos sur le peintre, le courant artistique…Pour finir, une image d’excellente qualité est mise à disposition en cliquant dessus sur la page du tableau.

Même en cherchant bien, le site ne me semble pas avoir de point négatif. En tant que visiteuse prophane, je serai ravie de tomber sur un site aussi clair et intuitif que celui-ci, en temps qu’étudiante en histoire de l’art, je me réjouis des informations et des images qui sont mis à ma disposition. De nombreux sites de musées devraient s’inspirer de celui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :